PITHIVIERS

ETE 1941: Ouverture du camp d'internement de Pithiviers (arrivé des premiers internés le 14 mai ) Il reçoit d'abord des " communistes " puis des " terroristes " Entre septembre 1942 et l'été 194, l'effectif évolue entre 1000 et 2000 personnes. Une partie arrive au camp de Voves, en Eure et Loir.

En mars 1944, plusieurs centaines de détenus vont travailler sur les chantiers du Mur de l'Alantique. La garde en est confié à des policiers français encadrés de nazis. Lentement le site, qui fonctionne administrativement en pool avec celui de Beaume la Rolande, se transforme en lieu de rassemblement de juifs rapidement déportés en Allemagne

.Lors de la rafle du " Vel d'HI " prés de 5000 Israélites arrivent à Pihiviers et un peu plus de 3000 à Beaume. Dès lors, les internés ne reste plus que quelques jours, le temps de former les convois à destination de l'Allemagne.,

Par la suite Pithiviers reçoit des résistants  et des politiques, dont le sort n'est pas toujours plus enviable. Néanmoins, quelques prisonniers réississent à s'évader tels ces militants communistes qui le 4 mars1944, réussissent à passer par un tunnel sous les barbelés 

 

phitiviers.jpg

Ce camp, comme celui de BEAUNE-LA-ROLANDE, fonctionnait sous la double tutelle de la Préfecture du Loiret et de l'autorité allemande.