APRES LA BATAILLE

La journée avait été bien mouvementée, mais ce n'était pas fini. Le plus drole c'est que pauline s'est perdu en allant a Maray, son repaire était une croix qu'elle a eu bien du mal a trouver.Une fois cette croix trouvée , Pauline entend parler, il faisait nuit, elle voyait mal.

 Un homme qui lui dit:

- c'est-y ben qu't'es une femme toué.

- oui suis une femme.

Et voila t'y pas que le gas veut l'embrasser, mais elle pas du tout! C'était un gas de Maray qui buvait et qui se promenait comme ça en plein nuit.

A partir du 12 juin, ils se sont retrouvés a la ferme Doulcay a Maray, chez Monsieur et Madame HENRI TROCHET avec leur fils ANDRE.

La bataille des souches, les avaient laissés dans une situation désespérante car ils n'avaient plus rien!

Les Allemands avaient tout fauché << armes>> mais pas l'argent car pauline en fuyant a attrappé la boite de banania sur laquelle elle dormait tout les soir.

Cette boite contenait 500 000 F, c'était une grosse somme.

Pauline devait contacter Londre pour un parachutage d'armes, mais plus de radio! Il fallait donc  aller a Saint Viatre de l'autre coté de la ligne de démarcation pour

Voir SAINT PAUL alias << PHILPPE DE VIMECOURT >> qui transmattrait le message a Londre.

PIERRE CHASSAGNE, un ancien du réseau Adolphe savait ou trouver Saint Paul. Vers le 14 juin, il est venu chercher Pauline a Doulcay et ils sont partis a vélo pour

Saint Viatre, ils ont traversés le cher a Saint loup, arrêtés pour casser la croute sur le bord d'un talus, ils ont vu une traction noire celle de Monsieur HAY de

NETUNIERS avec des Allemands dedans.Pierre laisse pauline sur le talus et va etablir le contact, on lui dit que les Allemands avaient attaqués le maquis, mais qu'ils

avaient pu fuir avant.. SAINT PAUL venait d'etre attaqué!

Deux jours plus tard, Pierre Chassagne partit a Saint Viatre en vélo, le message caché dans cadre du vélo. C 'est suite a ce message que Saint Paul est arrivé a

Doulcay.Il fit parvenir un message a Londre et le 24 juin, ils ont reçu un parachutage important, le parachutage a eu lieu à coté de la ferme de Grandmont pas

tres loin de chez les Trochet, sur la propriété de Monsieur Hennequard d' origine belge.

<< 150 tonnes d'armes au total, ont été parachutée par 60 avions>>

Après etre rééquipés, ils ont repris contact avec des gens de Genouilly, Vatan, Gracay, Dun- le- Poilier pour avoir de l'aide pour faire repartir le maquis.

Le nord de l'indre était divisé en quatre sous secteurs.

 

 

 

×