L EXODE

l'exode

Les bombardements de Belgique ceux du Nord de la France, des Ardennes puis de Paris et la région parisienne jettent sur les routes, des grappes de civils et d'officiers français naphtalisés "officiers qui ont plies leur uniformes dans leur valise" , des millions de réfugiés. En vélo, a pieds, en automobile (très rare), mais surtout a charrette a bras ou a cheval ou a boeuf, ils emportent le strict nécessaire. Leur seul désir s"éloigner des bombardements, leur seul espoir, échapper au pilonnage de l'aviation italienne et des stukas allemands.De longues files descendent vers le sud de la France "zone libre". la peur les fait courir vers les bois ou se jetant dans les fossés abandonnant leur peut d'affaires , des qu ils entendaient le bruit de la sirène des avions en piqué.

 

76085248-p.jpg

 

Témoignage de Madame Lextériaque

" J'ai vu passer à Vallencay 36 beaucoup de réfugiés en 1940, des réfugiés venant du Nord de le France et de le Région Parisienne.Papa montait la garde devant la "grille de fer": les hommes d'un certain âge avaient été réquisitionnés pour signaler le passage des Allemands. Un soir il est rentré à la maison en larmes Il avait vu parmi les réfugiés une jeune maman tenant dans ses bras son bébé qui avait été tué lors d'un bombardement. Une autre autre femme qui a fait une fausse - couche dans les éciries de Monsieur Cautier rue des Marnieres. Tous ces pauvres gens qui arrivaient à Vallençay étaient affolés et affamés. J'avais 16 ans, avec d'autres jeunes de mon age je m'étais portée volontaire pour aider à leur donner a manger à la cantine de l'école de filles tenue par Madame Sauger et Sauvager.

 

Anecdote de Maxime Bonnet

" En cours de français à l'école Normale nous étudions" la légende des siècles" de Victor Hugo;"...L'oeil était dans la tombe et regardait Cain.... Il marcha trente jours, il marcha trente nuits...." Et notre professur d'insister; " Vous rendez vous compte, Cain marcha trente jours et trente nuits...." Dans ma promotion, il y avait un jeune réfugiés d'Alsace. Il se leva et dit: " Je me rends compte Madame, c'est ce que j'ai fait avec ma mère!"

Anecdote d'Iréne Denis

" En 1940, un matin vers 8h, un monsieur et son épouse avec leur fille d'une vingtaine d'années arrivent au Moulin de Méray 36 " pour nous demander du lait ou autre chose a manger et pour se reposer un peu.Ils venaient de Mehun et ne savaient pas ou il allaient, vers le massif central? Le Monsieur très gentil, a vite sympathisé avec papa qui lui dit: "Ou est - ce que vous allez faire sur les routes? Restez donc ici" Après deux trois jours, ils sont partis. Mais nous avions gardé contact avec eux, si bien que mes parents les invitèrent pour la communion de mon frère Michel.Il y avait toute la famille dont mon cousin Guétan Robin d'Argenton sur Creuse à qui je présentai la jeune femme... c'est ainsi que Madeleine Gaullet de Melun est devenue ma cousine .Il ont aujourd hui 91ans et 63ans. Madeleine ne regrette pas son exil un certain jour de 1940

Ce témoignage est tiré d'une oeuvre de Gilles Groussin "Les Maquis de Gâtine"

DROLE DE GUERRE

Tout nos Ancêtres ont ete concernes par cette... "Drôle de Guerre" c'est ainsi que Roland Dorgeles nomma la seconde guerre mondiale aprés avoir visité la ligne Maginot ou" des soldats français inoccupés regardent en face des soldats hitlériens fortifier leur avants-postes avec des bulldozers, tandis que nos soldats ont des pelles ou des pioches."

- En 1936 l'allemangne réoccupe la Rhénanie

-En mars 1938 l'Autriche est intégree au IIIe Reich

-En septembre 1938 Conference de Munich

- En septembre 1939 l'Allemagne ne respectant pas le Pacte de non-agression signé avec la Pologne l'envahit

-Le 23 aout 1939 le Pacte germano-soviétique La Drôle de guerre commence, l'armée ne combat pas l'ennemi mais le gouvernement traque les travailleurs.

- Le 26 septembre 1939 le Parti Communiste est dissout.

- Le 9 avril la loi Sérol prévoit la peine de mort pour les communistes L'essence reste libre, par contre la geurre pese loudement sur les français.Le ravitaillement devient difficile, les prix grimpent.

- En mai 1940 l'excode commence, en vélos, a pieds, en automobiles. Les bombardements du nord, des ardennes et de la region parisienne jettent des millions de réfugiés sur les routes.Sur les routes de l'excode, mêlés aux civils, des officiers français abandonnent leurs hommes pour fuir avec leurs familles.