LE SAUVETAGE DES ENFANTS JUIFS, EN CREUSE

 

La Creuse qui comptait durant la seconde guerre mondiale 200 000 habitants, a accueilli pendant le conflit environ 3000 juifs dont 1000 enfants.

 

La situations des enfants juifs était variée :

 

♦ Certains appartenaient aux groupes d'enfants des maisons de l'Oeuvre de Secours aux Enfants (O.S.E.)

♦ d'autres vivaient avec leurs parents, réfugiés dans une commune creusoise où ils étaient parfois assignés à résidence

♦ d'autres enfin, avaient été placés, seuls ou avec des frères ou soeurs, chez des paysans, dans des familles d'accueil

 

 

Carte de la position géographique des maisons d'enfants de l'OSE en Limousin

 


 

L'O.S.E. est une organisation d'entraide humanitaire de la communauté juive. Elle a acheté ou loué trois châteaux en Creuse :

  • Chaumont, près de Mainsat et dirigé par Lotte Schwarz,
  • Le Masgelier, près de Grand-Bourg et dirigé par Hélène et Jacques Bloch,
  • Chabannes, près de Fursac et dirigé par Félix Chevrier.

 


Lotte Schwarz est née à Prague dans une famille juive allemande, elle fut membre du parti communiste. Marxiste, elle tente de concilier ses convictions antifascistes et internationalistes avec sa conception du judaïsme.

 

A Chaumont, elle met en oeuvre une pédagogie nouvelle, active. En effet, pour responsabiliser les enfants, elle leur confie la gestion du budget, l'organisation du travail et les incite à donner un sens à leur vie en collectivité.

 

Félix Chevrier n'est pas juif mais socialiste et franc-maçon, il se veut d'abord républicain. Dans son dévouement aux enfants, il concrétise son hostilité farouche à Vichy, fossoyeur de la République et des idéaux humanistes de la révolution française.

 

 

Source : Secrétariat d'Etat au Tourisme - délégation régionale du Limousin