MADELEINE BAROT

Native de Châteauroux, Madeleine Barot fait partie de celles et de ceux qui ont en partie lavé notre pays de la honte de la collaboration. Madeleine Barot est née à Châteauroux, le 4 juillet 1909, dans une maison de la rue Joseph-Bara. En 1940, elle prend la tête du Comité intermouvement auprès des évacués (Cimade), organisation d'obédience protestante créée l'année précédente pour accueillir, en Haute-Vienne et en Dordogne, les évacués d'Alsace et de Lorraine. Pendant l'occupation, le Cimade va très largement étendre le champ de ses investigations en venant en aide aux personnes placées dans les camps d'internement de Vichy.

 

Lutteuse infatigable

 

Des filières vont ensuite permettre la prise en charge de familles juives. Cette action vaudra à Madeleine Barot de recevoir le titre de Juste parmi les nations décerné par l'État d'Israël. Un arbre planté dans la vallée proche de Jérusalem, porte son nom.

« Ceux que vous avez secourus et qui ont disparu, ils avaient eu le temps de vous aimer et de savoir que vous les aimiez », lui avait dit Simone Veil. Jusqu'à sa mort survenue en 1995, à Paris, Madeleine Barot a lutté. Pour les plus pauvres, pour le droit des femmes, pour un monde meilleur. Le combat continue