REFRACTAIRES ET SABOTEURS

Les saboteurs et le refus d'obéir

Des centaines de sabotages divers eurent lieu dans notre région, durant l'occupation, saboages dirigés contre la machine de guerre allemande, a l'intérieur meme des usines travaillant directement pour les nazis, telles Bronzivia et Air-Equipement à Blois, l'usine de la Roche à Romorantin. Ces usines travallaient à la frabrication de matériel aéronautique utilisé par la Luftwafe (Armée de l'air); matériel de radio à Bronzavia, trains d'attérrisage,démareur à Air-Equipement , piéces de fusées a la Roche.

Le sabotage de la production est une forme de lutte extremement éfficace, mais aussi tres dangeureuse;

Il apparut bientot que les sabotages étaient plus << rentables >> que les bombardements aériens éffectués par les Alliés, qui n'allaient jamais sans de victimes innocentes.

Le sabotage atteignit dés 1942 des formes diverses.

-- Une des formes les plus simples du sabotage de la machine de guerre allemande fut le refus d'obéir.

Le loir et cher se distingua dans son opposition a la déportation camouflé de la main d'oeuvre.

-- réfractaires au S.T.O. (service au travail obligatoire); Les syndicats clandestins agissaient de façon efficace, organisant le départ à la campagne de centaines de travailleurs désignés pour le S.T.O. Ces réfractaires serviront la Résistance active qui les utilisera pour former les premier maquis.

-- Le 13 novembre 1943une gréve patriotique d'une grande ampleur eut lieu a Blois, contre l'occupant nazi et ses valets de vichyLa gréve eut un succes retentissant. Le 11 novembre à 11 heures, le travail cessa et les directeurs allemands des usines n'en croyaient pas leur oreilles, car a mdi des centaines de voix entonnérent la << Marseille>>. A Air-Equipement; les machine-outils et la charpente métallique furent pavoisées aux couleurs nationales. Dans l'après midi du 11novembre 1943, la police allemande dirigée par Ludwig Bauer, chef de la gestapo arrive, l'arme au poing a l'usine Air-Equipement.Les agents de maitrise sont arretés, c'est Auguste Lebon qui négociera leur libération avec un directeur allemand de l'usine  schiedling, en échange de la reprise du travail.

-- Déraillements de trains

sabatage-des-resistants-1.jpg

Déraillement d'une locomotive

-- Sabotages des voies ferrées: t.es lignes Vierzon-Tours, Vierzon-Romorantin, Romorantin-Blois, Bordeaux-Paris et Blois-Vendome en souffrirent      particulièrement

sabotage-1.jpg

Sabotage d'une voie ferrée

-- Destruction des lignes à haute tension, Pierre Cullioli, Théo Bertin, Gérard Beauvais, Jacqueline l'adjointe de pierre et MarcelThénot y furent très actifs

-- Destructions des ponts

sabatage-d-un-viaduc-en-juin-1943.jpg

Viaduc en 1943