LA MAISON D 'IZIEU, DENONCIATION

C' est en mars 1943 que Sabrina et Miron Zlatin ont ouvert la maison d'Izieu.

En mars 1943, Miron et Sabrina Zlatin accompagnés de trois ou quatre monitrices arrivent enfin à Izeu avec une quinzaine d'enfants. Le petit noyau grossira vite : les maisons de l'O.S.E. sont presque toutes fermées, la chasse aux Juifs s'intensifie, les enfants à cacher sont de plus en plus nombreux et les Zlatin héritèrent à Izeu de ceux qui n'ont pas pu être recueillis au milieu chrétien.

L'été 1943, la grosse ferme abritera jusqu'à soixante pensionnaires !

Les arrivées et les départs se succèdent et, de mars 1943 à avril 1944, près de cent enfants ont trouvé refuge à Izieu. Ils restent quelques semaines ou quelques mois, rarement plus longtemps. Les plus chanceux sont repris par leur famille quand elles ont trouvé un endroit sûr. D'autres sont placés par Sabrina Zlatin dans des collèges catholiques de Montpellier ou de Lyon.

Miron sillonnait le pays avec sa remorque accrochée à son vélo et allait de ferme en ferme acheter ce qu'il fallait pour nourrir sa nombreuse marmaille. Pierre Marcel Wiltzer, le sous-préfet de Belley, avait obtenu pour eux une vingtaine de cartes d'alimentation.

Le 6 avril au matin la colonie était au grand complet pour ce premier jour des vacances de Pâques. Le coup de filet de Barbie sera fructueux. Et pour cause. Tout porte à croire que Barbie, ou l'un de ses hommes, a été « renseigné » par ce Lucien B., un agriculteur lorrain installé depuis 1942 à Brens.

La Gestapo de Lyon, sous le commandement de Klaus Barbie, arrête 44 enfants juifs et leurs 7 éducateurs, à Izieu (Ain), dans la colonie où ils avaient trouvé refuge.42 des enfants et 5 adultes seront gazés à Auschwitz-Birkenau. Des 7 éducateurs, un seul reviendra du camp de concentration.

Quarante-quatre enfants voulaient vivre. Quarante-quatre espoirs. Quarante-quatre promesses. Corps calcinés. Réduits en cendre. Quel était leur crime ? Etre nés juifs. «

izieu.jpg

La maison d'Izieu